Reconnaître et signaler

Feu bactérien


 

Erwinia amylovora, plus connue sous le nom de feu bactérien, est l'une des plus redoutables maladies qui affectent les Rosacées (pommier, poirier, cognassier, aubépine, pyracantha, cotonéaster etc....).

Observé pour la première fois en Amérique du Nord à la fin du XVIIIe siècle, l’agent causal, la bactérie du genre Erwinia est retrouvée en France dans les années 70.

 

Cycle biologique

Les bactéries pénètrent par les fleurs et par les plaies occasionnées par la grêle sur les pousses ou par des orifices naturels : stomates, lenticelles. La maladie progresse rapidement et continuellement dans l'écorce, vers la base du tronc, pouvant entraîner la mort de l'arbre en quelques mois pour des variétés très sensibles.

Des chancres se forment sous l'écorce qui se boursouffle, se craquèle et suinte, laissant apparaître un bois de couleur rougeâtre.

Les bactéries passent l'hiver dans les chancres.

 

La dissémination de la bactérie se fait par les pluies, les insectes, les oiseaux et le transport de greffons malades.

 

La maladie évolue à des températures relativement élevées.

La température optimale est de 18°C. De fortes contaminations peuvent se réaliser à des températures de 21-30°C. par temps ensoleillé qui favorisent l'activité des insectes.

Les branches sont directement infectées par temps humide ou venteux qui favorise la dissémination des exsudats.

 

 

Symptômes

Le feu bactérien s’observe sur les parties jeunes du végétal.

 

Au cours de la floraison, on observe un noircissement des bouquets floraux et des jeunes pousses qui se dessèchent sur l'arbre en se recourbant en crosse.

Les feuilles des parties atteintes semblent brûlées par le feu (la coloration dépend de l’espèce hôte) mais ne chutent pas. La maladie progresse vers la base des rameaux ; des gouttelettes d'exsudat (liquide blanchâtre, sucré et collant qui contient la bactérie) suintent des rameaux peu lignifiés.

 

A l'automne, les branches maîtresses peuvent être atteintes à leur tour entraînant le dessèchement de leurs rameaux et feuilles.

 

En hiver, des chancres sur pousses, charpentières ou sur le tronc sont visibles.

 

 

Réglementation en vigueur

Erwinia amylovora est un organisme contre lequel la lutte est obligatoire en tout lieu et en tout temps (arrêté du 31 juillet 2000). Certaines variétés fruitières ou ornementales particulièrement sensibles ne peuvent être multipliées et plantées hors dérogation (ex : la poire Passe-Crassane, le pommier Doux Normandie…)

 

En cas de symptômes, contactez le SRAl Bourgogne ou la FREDON Bourgogne qui vous indiquera la marche à suivre.

SRAl Bourgogne : 03.80.39.30.00

FREDON Bourgogne : 03.80.25.95.45

 

 

Note réglementaire : la plantation des Aubépines

L’arrêté du 12 août 1994 interdit la plantation et la multiplication en France des aubépines sauvages trop sensibles au feu bactérien. Cependant, des dérogations peuvent être accordées par le Service Régional de la Protection des Végétaux.

Plan du site    Mentions légales